La Pompe à Chaleur

Rien de tel qu'une pompe à chaleur pour profiter plus longtemps de votre bassin !
Une eau chauffée vous permet de vous baigner au printemps et en automne lorsque le soleil ne réchauffe pas assez votre bassin.

 

1  Filtre à Sable    2  Pompe de Filtration     3  Bonde de Fond     4  Refoulement     5  Skimmer     6  Pompe à Chaleur 



La Pompe à Chaleur dédiée à la piscine fonctionne sur le principe de l'Aérothermie, c'est à dire qu'elle exploite la chaleur de l'air ambiant pour chauffer l'eau de la piscine. Elle doit être installée à l'extérieur, dans un endroit bénéficiant d'une bonne circulation d'air.

Les coûts d'installation varient selon le modèle choisi et la configuration du local technique, mais une fois installée, elle coûte peu chère pour un fonctionnement facile et à tendance écologique.


La Pompe à Chaleur Horizontale   (ou en Façade)








Origine :   Généralement d'origine européenne.
 
Caractéristique :   Ventilateur situé en façade (l'air d'entrée et l'air froid de sortie sont propulsés à l'horizontal).

Avantage :   Sa forme étant beaucoup plus discrète la PAC horizontale s'intègre mieux dans l'environnement.

Inconvénient :   L'air rejeté par la PAC étant très froid, il faudra bien faire attention à son emplacement pour que cela ne vous dérange pas.

La Pompe à Chaleur Verticale   (ou Haute)






Origine :   Généralement d'origine nord-américaine.


Caractéristique :   Ventilateur situé en haut de la pompe à chaleur, orienté vers le haut (l'air froid et le son vont donc vers le haut).

Avantage :   Plus silencieuse, que la PAC horizontale.
Peut être installée près de la piscine sans vous envoyer de l'air froid dessus quand vous passez à coté.

Inconvénient : De par la position du ventilateur, tout ce qui tombe des arbres ou du ciel tombre aussi sur le ventilayeur.
Plus imposante que la PAC horizontale, la forme est souvent imposante.



Choisir sa pompe à chaleur piscine : Quels critères prendre en compte ?

 

La puissance de la PAC

 

La puissance d’une PAC s’exprime en kilowatts (kW).
La puissance est un critère qui dépend de plusieurs paramètres : volume d’eau de votre piscine, température extérieure…

 

La puissance restituée à 15°C de température d’air

 

C’est logique qu’une pompe à chaleur ne fonctionne pas de la même manière en fonction de la température extérieure.
Il est forcément plus difficile pour la PAC de chauffer l’eau de la piscine quand la température de l’air est à 15°C plutôt que quand elle est de 26°C.
 
La puissance restituée sera donc plus importante pour une température de 26°C.
 
C’est pourquoi les Directives techniques de FPP (Fédération des Professionnels de la Piscine), ainsi que le référentiel de certification NF des pompes à chaleur,
font obligation aux fabricants de donner les puissances restituées de leurs machines à une température d’air extérieur de 15°C. C’est un élément de comparaison.
Si le fabricant n’indique pas la puissance pour 15°C… mieux vaut se méfier !

 

La montée en température de la PAC

 

La pompe à chaleur fait partie des chauffages dits « lents ». La montée en température se fait doucement, environ 1 à 2°C par jour.
Il faut compter au moins une bonne semaine de chauffage permanent pour faire monter la température du bassin de 15°C à 28°C.
Plus la PAC est puissante, plus la température montera vite.
 
NB : Choisir une pompe sur-puissante n’est pas forcément rentable car vous allez réussir à monter la température du bassin très rapidement…
Mais ensuite, sa puissance ne sera plus nécessaire pour maintenir la température.

 

Le débit d’eau de la PAC

 

Le débit d’eau de la pompe à chaleur s’exprime en m³ par heure (m3/h). Le débit doit être adapté au volume de votre piscine.

 

Le volume sonore de la PAC

 

Le volume sonore ou puissance acoustique s’exprime en décibels (dB). En fonctionnement, une pompe à chaleur fait toujours du bruit…
C’est d’ailleurs son défaut majeur. Le niveau sonore varie énormément d’un modèle à l’autre.
Il faut bien sûr penser à ce paramètre quand vous choisirez l’endroit où sera installée la PAC.
N’oubliez pas qu’une PAC peut fonctionner 7 à 8 heures par jour.

 

Le COP ou coefficient de performance

 

Le COP d’une PAC est le rapport : énergie thermique restituée / énergie électrique consommée.
Par exemple : avec un COP égal à 3, une PAC qui consomme 1 kWh d’électricité produit 3 kWh de chauffage.
 
Le COP est dépendant de plusieurs facteurs dont le facteur essentiel est la température de fonctionnement.
En effet, le rendement d’une pompe à chaleur décroît avec l’écart de température qu’il doit fournir.
Par exemple, une PAC piscine pourra avoir un COP de 4 par +7°C extérieur et ce COP sera de 2 par -10°C extérieur.
 
On dit qu’une bonne pompe à chaleur piscine a un COP d’au moins égal à 3-4. Plus le COP sera élevé, plus la PAC sera performante.
 
NB : Mais encore une fois, attention aux valeurs indiquées par les fabricants, car le calcul du COP n’est pas régi par une norme précise !
En fonction des fabricants, le COP n’est pas calculé de la même manière. Or, des paramètres comme la température de l’air et de l’eau ou le taux d’humidité de l’air peuvent faire varier la valeur de la COP du simple au double.

Accueil